EURACTIV PR

An easy way of publishing your relevant EU press releases.

DÈS LE 12 JANVIER 2021 : 22ème édition des Assises Européennes de la Transition Energétique, 100% digitale et gratuite

Date

09 Dec 2020

Sections

Energy
Pleins feux sur le programme !

À partir du 12 janvier 2021, se tient la 22ème édition des Assises Européennes de la Transition Energétique – le rendez-vous annuel des acteurs engagés dans la transition énergétique des territoires. Comme chaque année, représentants des pouvoirs publics, des mondes économiques et académiques et de la société civile, se donnent rendez-vous pour débattre et partager leur expérience de la transition énergétique des territoires autour d’un programme composé de plus d’une centaine d’événements – plénières et ateliers. Cependant, fait inédit cette année en raison du contexte sanitaire : l’événement, organisé à Dunkerque, innove et se digitalise entièrement !

Cette édition sera tout d’abord l’occasion de 3 JOURS DE PLÉNIÈRES ET DE DÉBATS en ligne et en direct.

Du 12 au 14 janvier, de nombreux grands témoins nationaux et internationaux se succéderont et interviendront pour des plénières thématiques « grand format » en prise directe avec l’actualité de la transition énergétique.

Parmi les thèmes qui seront abordés cette année : la question des crises et de la résilience - thème central de l’édition, mais aussi les opportunités du plan de relance (green deal) pour les territoires, le développement de l’hydrogène et les perspectives d’un mix énergétique 100% gaz renouvelable, la question de l’efficacité et de la sobriété énergétique, la qualité de l’air ou encore les dernières évolutions juridiques et réglementaires des 18 derniers mois. Des tchats et sondages permettront aux participants d’interagir avec les intervenants en simultané...

Cette édition sera également marquée par une programmation inédite de 2 MOIS D’ATELIERS ET ÉVÈNEMENTS digitaux en lien avec la transition énergétique des territoires.

En effet, dès le 18 janvier, débutera le second temps fort des Assises : les sessions « networking » et « ateliers », avec pas moins de 100 rendez-vous programmés jusque mi-mars ! Totalement digitalisés, ces ateliers interactifs favoriseront le partage et la co-construction de solutions autour de la mise en œuvre de la transition énergétique des territoires – l’ambition première de l’événement. Le public scolaire pourra, quant à lui, comme chaque année, retrouver le Carrefour des Métiers de la Transition énergétique, avec une série de visioconférences métiers, diffusées en ligne au mois de février (dates communiquées ultérieurement).

Les crises sans précédent que nous traversons actuellement – sanitaire, économique, sociale et climatique, démontrent que des pans entiers de notre économie sont obsolètes au regard du monde qui vient. Elles ont également révélé une extraordinaire capacité d’adaptation et d’innovation des territoires pour y faire face. C’est plus que jamais dans nos territoires que s’expérimentent et se construisent les transitions vers le monde de demain.

La prise en compte de leur voix est essentielle pour réussir « l’après ». Les Assises 2021 seront l’occasion de leur donner la parole pour bâtir des stratégies de relance plus vertueuses face à l’enjeu climatique et de penser ensemble un monde plus juste, plus écologique, plus résilient.

15 PLÉNIÈRES POUR DÉCRYPTER LES GRANDS ENJEUX ACTUELS DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE (En ligne - Retransmission en direct depuis Dunkerque)

PLÉNIÈRE D’OUVERTURE - MARDI 12 JANVIER, 9H30 – 9H45,

Avec :

Patrice Vergriete - Maire de Dunkerque, Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque,

Barbara Pompili - Ministre de l'Ecologie (sous réserve),

Arnaud Leroy - Président de l'ADEME,

Sébastien Javogues - Vice Président du Genevois Français,

Un élu de Bordeaux Métropole

« QUOI DE NEUF ? » - MARDI 12 JANVIER, 10H - 11H

Une heure consacrée à l’actualité technique, législative et réglementaire des 18 derniers mois - SNBC, PPE, ACTEE, Plan de relance mais aussi loi LOM, loi élan/décret tertiaire, loi énergie-climat, loi EGALIM, RE 2020, loi de finances, directives européennes en préparation ou récentes, et faits marquants en termes d'avancées technologiques.

« FAIRE FACE À UN MONDE DE POLYCRISES : LE POINT DE VUE D'UN PHILOSOPHE ENGAGÉ ET D’UNE ÉCONOMISTE ALTERMONDIALISTE » - MARDI 12 JANVIER, 11H15 - 12H

A force de croissance irréfléchie et non régulée, l’aventure humaine arrive à un moment critique où il lui faut affronter simultanément plusieurs crises, économique, financière, écologique, climatique et maintenant sanitaire. Toutes sont systémiques et globales : chacune de ces crises impacte les autres, aucun pays n’est à l’abri sauf à se murer sur lui-même. Que révèlent sur nous, sur notre société et sur l'humanité ce « temps des polycrises » et leurs conséquences sociales et économiques ? Qu'impliquent- elles notamment en termes de politique publique de résilience pour la France, pour l’Europe et pour le Monde ? La nécessaire transition écologique et énergétique est-elle une réponse appropriée ? Pour qu’elle soit à la mesure des enjeux, ne faut-il pas un changement radical de nos comportements à tous les niveaux, personnels, sociétaux et collectifs ? Pour décrypter la complexité de notre époque, cette plénière mettra en lumière les réflexions d’un philosophe et d’une économiste, tous deux à la fois observateurs de ces polycrises et engagés dans la transition vers une société plus soutenable et plus solidaire.

12 AU 14 JANVIER 2021 : 3 JOURS DE PLÉNIÈRES ET DE DÉBATS

« LE GREEN DEAL : VRAIE OPPORTUNITÉ OU FAUSSE PROMESSE POUR LES TERRITOIRES ? »- MARDI 12 JANVIER, 14H – 15h30

Le Green Deal - Pacte vert pour l’Europe - propose un plan d’action pour une utilisation efficace des ressources. En mobilisant au moins 100 milliards d’euros sur la période 2021-2027, il porte l’ambition de promouvoir une transition juste et inclusive. Et notamment, pour atteindre la neutralité carbone en 2050 : l’innovation dans l’industrie, des moyens de transport privé et public plus abordables et plus sains, un secteur de l’énergie décarboné et l’efficacité énergétique des bâtiments. Faisant le constat que les actions les plus structurantes pour atteindre la neutralité carbone relèvent en grand partie des compétences des collectivités territoriales, cette table ronde interrogera sur la place que peuvent trouver les territoires dans ce plan d’action.

« ANCRER LES CHANGEMENTS » - MARDI 12 JANVIER, 16H – 17h30

La crise sanitaire démontre que la survenue d'une grosse catastrophe (sanitaire, économique, écologique) n'est plus une hypothèse théorique. Elle montre aussi que contraintes et forcées, les collectivités ont su mettre en œuvre des changements qu’elles n'imaginaient pas possibles auparavant. Enfin, elle a éveillé de nombreuses interrogations sur les modalités de préparation des territoires aux crises à venir, dont la crise climatique - probablement la plus certaine. Au cours de cette plénière, des élus – expérimentés ou plus récemment investis partageront leur approche du changement, les contraintes auxquelles ils sont exposés et les points de blocage qu'ils rencontrent –le manque de moyens pour financer les transformations nécessaires et les contraintes juridiques et organisationnelles notamment. Face à eux, deux experts répondront et démontreront que des moyens existent et que des leviers de transformation peuvent être activés en dépit des contraintes juridiques et organisationnelles qui semblent limiter les capacités de transformation des collectivités. Ces échanges souligneront que «quand on veut on peut ! »

« RENONCER AUX FUTURS OBSOLÈTES. QUELLES MUTATIONS PROMOUVOIR POUR UNE ÉCONOMIE VRAIMENT RÉSILIENTE ? » - MERCREDI 13 JANVIER, 10H – 11H30

La pandémie de Covid-19 a brutalement mis en évidence le fait que des pans entiers de nos économies sont obsolètes au regard du monde qui vient. Cette situation inédite interroge fondamentalement nos modes de production et de consommation en les confrontant de manière explicite aux limites planétaires. Dès lors de nombreux chercheurs et quelques philosophes dont Bruno Latour ont souligné que la période de grande incertitude et de grandes turbulences dans laquelle nous sommes entrés devait permettre de repenser la manière dont opèrent l'économie et les entreprises. Ils ont aussi exprimé leur crainte de voir cette société se relancer le plus vite et le plus fort possible avec l'illusion d'un retour rapide au « business as usual » ? La crise que nous traversons – à la fois porteuse de danger et d’opportunité – devrait être l’occasion de « renoncer aux futurs déjà obsolètes ». Au cours de cette plénière seront explorées les pistes de possibles alliances entre collectivités territoriales, entreprises et chercheurs pour engager les ruptures nécessaires et accélérer les mutations vers une économie qui respecte les limites planétaires et gagne en capacité de résilience.

« VERS 100 % DE GAZ RENOUVELABLES EN 2050 ? » - MERCREDI 13 JANVIER, 14H15 – 15H45

L’une des clés de la transition énergétique implique de basculer le réseau actuel de gaz méthane, à la fois fossile, carboné et importé, vers un mix de gaz d'origine renouvelable, produit à partir des ressources de nos territoires. De récentes études, comme celles menées par l’ADEME, GRDF et GRTgaz ont permis de préciser la faisabilité d’un objectif que l’on pensait encore illusoire il y a seulement quelques années : un mix de gaz 100% renouvelable en 2050. Où en est-on aujourd’hui, filière par filière ? Dans un tel mix quelle serait la place de l’hydrogène, de la méthanisation, de la pyrogazéification ou de la méthanation ? Sera-t-il en concurrence avec le mix électrique, ou bien une coopération intelligente entre les deux grands réseaux, celui de l’électron et celui de la molécule gazeuse est-elle une clé de la réussite de la transition énergétique ? Enfin, au-delà de la France, quelles sont les perspectives d’un tel mix à court et long terme en Europe, et à quels coûts ?

« BIOMIMÉTISME ET ÉNERGIE » - MERCREDI 13 JANVIER, 16H – 17H15

Le biomimétisme, c’est à la fois le vivant qui inspire nos innovations, mais c’est aussi une approche visant à rendre nos modes de production compatibles avec la diversité et la dynamique des écosystèmes. Capture, concentration, stockage et distribution de l’énergie, toutes les solutions sont dans la nature. Certains n’ont pas attendu : experts, créateurs de startups, producteurs ou distributeurs d’énergie, témoigneront lors de cette plénière, de ce qu’ils ont appris à l’écoute du vivant.

« PARCOURS ÉLUS », PAR L’ADEME - JEUDI 14 JANVIER, 9H30 – 12H15

Pour cette 22ème édition, l’ADEME a souhaité consacrer une demi-journée complète aux élus locaux. Au programme de la matinée, 4 rendez-vous : plénière d’accueil (9H30 – 10H), plénière « Les programmes Cit’ergie et Economie circulaire, au service des démarches territoriales de transition écologique ! » (10H – 10H45), présentation du programme SARE – un outil au service de la rénovation énergétique (11H – 11H45) et enfin la plénière « Des élus s’engagent en 2021 ! Rendez-vous en janvier 2022 » (11H45 – 12H).

A cette occasion, 2 élus présenteront leurs engagements en faveur de la transition énergétique pour 2021 et, viendront en rendre compte en 2022, lors de la 23ème édition des Assises Européennes de la Transition Energétique.

« SOBRIÉTÉ, ÉQUIPEMENTS ET MATÉRIAUX DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE » - JEUDI 14 JANVIER, 14H – 15H30

La sobriété et l'efficacité, ces deux premiers piliers de la transition énergétique, ne sont pas de même nature. L'efficacité énergétique vise à optimiser le rendement des technologies utilisées et des chaînes énergétiques nécessaires. La sobriété recherche, quant à elle, le bon usage, le juste dimensionnement et la mutualisation des biens et équipements. La sobriété n'est pas qu'une affaire d'attitude personnelle : elle interroge nos choix collectifs en matière d'aménagement et d’équipements. Or, il ne peut y avoir de transition énergétique sans une approche sobre de l'utilisation des matériaux qui composent nos équipements. La question de la sobriété interpelle donc directement la question des matières premières et des matériaux dans presque toutes ses formes : recyclage, non-gaspillage, réemploi, co-usage, réparabilité, flexibilité d’usage, limitation de l’obsolescence, etc. Mais quels types et quantités de matériaux seraient indispensables pour atteindre, par exemple, les objectifs de rénovation et de déploiement des énergies renouvelables ? Pour y parvenir, faut-il engager de très volontaristes politiques publiques de sobriété, quitte à limiter la « liberté de consommer » ? Cette table-ronde s’attachera à défricher ces questions difficiles mais pourtant essentielles.

« TRANSPORT- ÉNERGIE » : LE RÔLE DES COLLECTIVITÉS » - JEUDI 14 JANVIER, 15H45 – 17H

Le domaine des transports pèse pour un tiers de la consommation d'énergie finale en France et représente donc un fort potentiel d'économie et de réduction des GES. Ces dernières années, le cadre législatif et règlementaire a évolué et a donné aux collectivités de nouveaux outils et champs d'intervention : zones à faibles émissions, déploiement d'IRVE (Installations de Recharge pour Véhicules Electriques), motorisations alternatives des flottes de véhicules...Dans ce contexte où la question des compétences est centrale, comment les collectivités peuvent-elles agir ? Quels sont leurs atouts et leurs difficultés ? Quelles sont les recommandations de celles qui se sont déjà lancées ? Cette plénière proposera l’éclairage d’un juriste pour connaître et comprendre le cadre législatif et règlementaire.

« PLÉNIÈRE DE CLÔTURE » - JEUDI 14 JANVIER, 17H-17H30

Avec : Patrice Vergriete - Maire de Dunkerque, Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque, Arnaud Leroy - Président de l'ADEME, Sébastien Javogues - Vice Président du Genevois Français et un élu de Bordeaux Métropole

INÉDIT : UN SALON VIRTUEL POUR FAVORISER LES ÉCHANGES !

Pendant ces 3 jours de plénières, un salon virtuel - accessible directement depuis le site des Assises Européenes de la Transition Energétique, permettra aux participants d’accéder aux stands de nombreux acteurs publics et privés de la transition énergétique, et partenaires de l’événement. Il sera alors possible d’échanger avec les exposants via des tchats ou outils de visioconférence, d’accéder à des contenus vidéos et conférences en ligne.

Des salles de réunion digitales permettront également de se réunir pour échanger par groupes. Parmi les acteurs présents : la Caisse des Dépôts, GRDF, EDF Collectivités, ENGIE, GRT Gaz, RTE, Dalkia, ENEDIS, SUEZ, la région Hauts-de-France, le département du Nord, la FNCCR, la Poste, l’Insitut Négawatt, ENERCOOP , H2V, Dorémi ou encore la Fédération des EPL.

18 JANVIER AU 11 MARS 2021 : PLUS DE 100 ATELIERS DIGITAUX POUR DÉBATTRE, PARTAGER ET COCONSTRUIRE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DES TERRITOIRES (Inscriptions sur le site web des Assises dès le 7 décembre)

Comme chaque année, les Assises Européennes de la Transition Energétique proposent un large programme d’ateliers thématiques, imaginé en collaboration avec les acteurs locaux engagés dans la transition énergétique – élus, citoyens, chercheurs, entreprises, associations ou encore techniciens territoriaux. L’objectif ? Etre au plus près des problématiques rencontrées au quotidien par les territoires et inspirer le changement grâce au partage d’expériences et de solutions concrètes. Intégralement digitalisés, les ateliers débuteront le 18 janvier, avec une programmation échelonnée sur 2 mois. Au programme : pas moins de 100 rendez-vous !

  • 22 ateliers « Speed Dating » (foires d’initiatives)
  • 60 ateliers « Inspiration » (ateliers de débat et de partage d’expériences)
  • 18 ateliers « Challenges » (ateliers de co-création)

Programme intégral et inscriptions en ligne dès le 7 décembre sur https://www.assises-energie.net

AUTRES TEMPS FORTS À NE PAS MANQUER ! PLÉNIÈRE « 1, 2, 3... SOLEIL ! ÎLOTS DE CHALEUR URBAINS » - VENDREDI 15 JANVIER (à visionner sur le site web des Assises)

L’accord de Paris obtenu lors de la COP21 vise à contenir la hausse des températures moyennes à l’échelle de la planète à +2°C maximum, et dans la mesure du possible de limiter cette hausse à +1,5°C. Or la hausse des température en France est déjà supérieure à 1°C depuis le début du XXè siècle. L’Europe et la France devraient subir un réchauffement proportionnellement plus important que la moyenne globale. Le climat a déjà changé, et ce phénomène s’observe dans de nombreux domaines : ressource en eau, biodiversité, risques majeurs, santé, forêt et agriculture, modèles économiques, ... Comment les territoires peuvent-ils anticiper ces bouleversements et s’adapter au climat de demain, avec des effets du changement climatique différents selon les régions ? Cette plénière tentera d’y répondre.

TABLE-RONDE HYDROGÈNE INTERNATIONALE FRANCE-JAPON : « DEUX PAYS, DEUX POINTS DE VUE »- MARDI 26 JANVIER (à visionner sur le site web des Assises)

Le département de Yamanashi est situé à l’ouest de Tokyo. Les risques sismiques de son territoire font qu’aucune centrale nucléaire n’a pu y être implantée. Cependant il dispose d’une géographie montagneuse avantageuse pour la production d’hydroélectricité. Ainsi, au début de l’ère électrique, le département a été le principal pourvoyeur d’électricité de la mégapole de Tokyo. De larges vallées exceptionnellement ensoleillées permettent également le développement de fermes solaires qui, couplées à la production hydroélectrique, font du département un exemple en matière d’électricité verte. Aujourd’hui, le département en articulation avec l’Université de Yamanashi se dote d’un programme hydrogène très pointu et se positionne aux avant-postes du secteur. Cette table-ronde se propose de croiser le point de vue des représentants de cette collectivité avec celui des élus de Dunkerque et de Dijon.

LE CARREFOUR DES MÉTIERS DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE – FEVRIER (Multidiffusion en ligne – dates communiquées ultérieurement)

Comme chaque année, les organisateurs des Assises Européennes de la Transition Energétique souhaitent sensibiliser le public scolaire aux opportunités professionnelles qu’offre le secteur de la transition énergétique, et organisent un Carrefour des Métiers au mois de février. Entièrement digitalisé, le Carrefour proposera, cette année, une série de conférences « métiers » en ligne (dates et programme communiqués ultérieurement).

UNE PROGRAMMATION INÉDITE DE 2 MOIS D’ATELIERS ET D’ÉVÉNEMENTS WEBINAIRE « LES COMMUNAUTÉS ÉNERGÉTIQUES : UN NOUVEAU PARTAGE DE L’ÉNERGIE ? » - MARDI 2 MARS (à visionner sur le site web des Assises)

La loi « Energie Climat » de décembre 2019 définit un nouveau cadre d’action au service de la transition énergétique : les communautés énergétiques. Elles devraient être précisées prochainement par la transposition des directives du Clean Energy Package. Au moment où les projets d’autoconsommation collective se développent, on compte aujourd’hui près d’une quarantaine de projets en service, principalement portés par des collectivités, des bailleurs sociaux ou des entreprises privées. Quelles nouvelles opportunités de partage de l’énergie offrent les communautés énergétiques ? Quel rôle pour les collectivités, collectifs, associations, startups, gestionnaires de réseaux ? Ce webinaire proposera un éclairage sur le sujet.

Rendez-vous sur le site web officiel de l’événement dès le 7 décembre !

https://www.assises-energie.net

 

Jobs

ECR Group in the European Committee of the Regions
Short-term study visit (non-remunerated traineeship)
EIT KIC Urban Mobility S.L
EU Affairs Manager
Affordable Medicines Europe
Public Affairs Advisor
The Assembly of European Regions
Member Relations Coordinator
European Partnership for Democracy
Communications & Events Assistant