EURACTIV PR

An easy way of publishing your relevant EU press releases.

Verhofstadt: "Don't destroy the dynamics of the EU" Proposals on 'ever closer Union' "surrealistic" -

Date

03 Feb 2016

Sections

UK in Europe

During today's debate on the Brexit proposals by Council President Tusk, ALDE leader Guy Verhofstadt has warned Tusk not to kill the dynamics of European integration.
 
verhofstadt left side 90.jpgHe said: "You know the famous painting of René Magritte showing a pipe with a text "ceci n'est pas une pipe"?  It's the same with Mr. Tusks text: "An ever closer union is not an ever closer union". That at a time when we need more European integration to overcome the polycrises we are facing today."
 
Verhofstadt agrees with PM Cameron that Europe needs reforms:
 
"Let's use this British exercise as a starting point to really reform Europe. "
 
But instead of killing the principle of "an ever closing Union" and killing the dynamics of the EU, we should give the UK another opt-out. They already have an opt-out from the Euro, Schengen, police cooperation, common border controls and the charter of fundamental rights. This would confirm what is already the reality today: a two tier Europe."
 
He warned against the inflation of "emergency brakes":
 
"We should not add emergency brakes every time a European leader faces a problem with his public opinion. Sarkozy already obtained an emergency brake on Schengen. But where does it end? Tomorrow, an emergency brake for Mr. Renzi on the Stability Pact and the day after tomorrow an emergency for Mr. Hollande on the internal market? Sorry, this has its limits."
 
CCatherine Bearder (UK, LibDems) said:
 
"As the UK's most internationalist and outward-facing party, the Liberal Democrats are committed to keeping Britain a full member of the EU.

"We will wholeheartedly stand against the idea that Britain should be isolated and alone.

"So whatever the outcome of these negotiations, my party will be campaigning wholeheartedly to remain in.
 
"Because we are focused on the bigger issues at stake, the reasons why Britain and Europe are both stronger, safer and more prosperous together."

 

Guy Verhofstadt: "Ne détruisez pas la dynamique de l'UE"
• les propositions pour une 'Union toujours plus unie " sont surréalistes" -

Au cours du débat en session plénière aujourd'hui sur les propositions du Président du Conseil Donald Tusk relatives au Brexit, Guy Verhofstadt, président de l'alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, a prévenu M. Tusk  de ne pas tuer la dynamique de l'intégration européenne.

verhofstadt left side 90.jpg"Vous connaissez le célèbre tableau de René Magritte représentant une pipe avec la mention 'Ceci n'est pas une pipe'. Il en va de même avec le texte de M. Tusk : "Une union toujours plus unie n'est pas une union toujours plus unie '. Cette déclaration tombe à un moment où nous avons besoin d'une plus grande intégration européenne pour surmonter les différentes crises auxquelles  nous sommes confrontées aujourd'hui", a déclaré Guy Verhofstadt.

M. Verhofstadt est d'accord avec le premier Ministre David Cameron : l'Europe a besoin de réformes :

"Utilisons cet exercice britannique comme un point de départ pour vraiment réformer l'Europe."

"Mais au lieu de tuer le principe d'une "Union toujours plus unie" et de tuer la dynamique de l'UE, nous devrions permettre au Royaume-Uni une autre clause d'exemption (opt-out). Il dispose déjà d'une clause d'exemption pour l'euro, pour Schengen, pour la coopération policière, pour les contrôles aux frontières communes et pour la charte des droits fondamentaux. Cela  confirme bien la réalité d'aujourd'hui : une Europe à deux vitesses."

Il met en garde contre l'utilisation exagérée  de ce mécanisme de "frein d'urgence":

"Il ne faut pas actionner d'autres freins d'urgence à chaque fois qu'un responsable européen fait face à un problème avec son opinion publique. Nicolas Sarkozy avait déjà obtenu un frein d'urgence pour Schengen. Mais où ce phénomène s'arrêtera-t-il ? Demain, un frein d'urgence pour Matteo Renzi concernant le pacte de stabilité et après-demain un frein d'urgence pour François Hollande concernant le marché intérieur? Désolé, mais ça suffit."

BEARDER_90.jpgCatherine BEARDER (LibDem, Royaume-Uni) a déclaré:

"En tant que parti le plus internationaliste et ouvert au monde extérieur, les libéraux et démocrates britanniques se sont engagés à ce que le Royaume-Uni reste au sein de l'UE comme membre à part entière.  
"Nous sommes tous résolument contre l’idée que le Royaume-Uni soit seul et isolé.  

"Donc, quel que soit le résultat de ces négociations, mon parti fera campagne sans réserve pour rester au sein de l'UE.
 
"Parce que nous nous concentrons sur les grands enjeux, les raisons pour lesquelles le Royaume-Uni et l'Europe sont tous les deux plus forts, plus sûrs et plus prospères ensemble."
 

Jobs

European Institute of Peace
Gender Expert (based in Kabul, Afghanistan)
amfori - Trade with purpose
Marketing & Communications Senior Manager
Alliance for Rural Electrification
Communications & Marketing Intern
Trans European Policy Studies Association (TEPSA)
Project Assistant
European Activism Incubator
European Activism Incubator trainee
OSCE Office for Democratic Institutions and Human Rights (ODIHR)
Senior Adviser on Freedom of Religion or Belief