Support on Erasmus+ and other tools to foster mobility in vocational education

Date

12 Apr 2016

Sections

Education

European Liberals and Democrats consider mobility in vocational education and training (VET)  essential for ensuring personal development, improvement of language skills and employability. While most university students participate in exchange programmes, still only 1% of apprentices and other young people currently in professional training are involved in a mobility programme. ALDE therefore welcomes that the report on Erasmus+ and other tools to foster mobility in VET has been adopted today by a large majority. This own-initiative report shall draw the Commission's and Member States' attention to the need to implement measures to foster mobility in vocational education, such as creating a one-stop shop to centralise information and to facilitate contacts among all actors involved in mobility programmes.

A20140617_KYUCHYUK_Ilhan_BG-6_005-web.jpgLDE shadow Ilhan Kyuchyuk commented after the vote:
 
"Experience-oriented education and of course the learning and training mobility within it, incorporates inputs from the business environment and enables participants to react in a flexible way to the rapidly changing world. This becomes increasingly important since the labour market demands professional and real-world knowledge and skills. If adequately developed, VET can help talented youths and adults break out of unemployment and reach their full potential. Mobility programmes bolster the competitiveness of the European labour market but what is also very important is that learning and training mobility enhances participants´ engagement in social activities."
 
Caletchambon.jpgALDE MEP Enrique Calvet Chambon, co-rapporteur of the opinion given by the Committee on Employment and Social Affairs, added:

"I am delighted as co-rapporteur to say, that the time for the European Parliament to promote mobility in vocational education and training (VET) has arrived. The EU finally moves towards a common vocational education and training. This initiative will enhance social cohesion and integration and will sustain innovation, growth and employment. The Commission has to ensure support to the Erasmus+ projects. This should be done by providing sufficient financial means and by broadening their capacity to provide mobility in VET programs."

 


 

Soutenir Erasmus + et autres outils de promotion de la mobilité dans le cadre de l'enseignement professionnel

Les démocrates et les libéraux européens considèrent essentielle la mobilité dans l'enseignement et la formation professionnels (EFP) afin de garantir le développement personnel, l'amélioration des compétences linguistiques et l'employabilité. Alors que la plupart des étudiants universitaires participent à des programmes d'échange, seul 1% des apprentis et autres jeunes actuellement en formation professionnelle, est impliqué dans un programme de mobilité. L'alliance des démocrates et  des libéraux pour l'Europe (ADLE) se félicite donc que le rapport sur Erasmus + et autres outils de promotion de la mobilité dans le cadre de l'EFP ait été adopté aujourd'hui à une large majorité. Ce rapport d'initiative doit attirer l'attention de la Commission et des États membres sur la nécessité de mettre en œuvre des mesures visant à favoriser la mobilité dans l'enseignement professionnel, telles que la création d'un guichet unique pour centraliser les informations et faciliter les contacts entre tous les acteurs impliqués dans les programmes de mobilité.

20140617_KYUCHYUK_Ilhan_BG-6_005-web.jpgIlhan Kyuchyuk, porte parole de l'ADLE, s'est exprimé à l'issue du vote :

"L'éducation axée sur l'expérience, dont bien sûr la mobilité dans le cadre de l'apprentissage et de la formation, intègre des éléments de l'environnement commercial et permet aux participants de réagir de manière flexible l'évolution rapide du monde. Cela devient de plus en plus important, car le marché du travail exige des connaissances et des compétences professionnelles et  concrètes. Si elle est bien développée, la formation professionnelle peut contribuer à sortir du chômage les jeunes talents et les adultes pour qu'ils atteignent leur plein potentiel. Les programmes de mobilité renforcent la compétitivité du marché européen du travail, mais il est également très important que l'apprentissage et la mobilité de la formation renforcent l'engagement chez les participants à des activités sociales ".
 
Caletchambon.jpgEnrique Calvet Chambon, co-rapporteur de l'avis donné par la commission de l'emploi et des affaires sociales, a ajouté :

"En tant que co-rapporteur, je me félicite que le Parlement européen doive maintenant promouvoir la mobilité en matière d'enseignement et de formation professionnels (EFP). L'UE se dirige finalement vers un enseignement et une formation professionnelle commune. Cette initiative améliorera la cohésion sociale ainsi que l'intégration tout en soutenant l'innovation, la croissance et l'emploi. La Commission doit garantir un soutien aux projets Erasmus+. Il conviendra de fournir des moyens financiers suffisants et d'augmenter leur capacité à garantir la mobilité dans les programmes EFP."