EURACTIV PR

An easy way of publishing your relevant EU press releases.

S&Ds achieve step forward on transparency in European Parliament - EN/FR

Date

13 Sep 2016

Sections

Science & Policymaking

S&Ds achieve step forward on transparency in European Parliament
 
Members of the European Parliament will at last be able to declare who they have been in contact with when preparing their parliamentary reports. At the initiative of French socialist MEP Sylvie Guillaume, the measure was finally approved by the Parliament's Bureau on the 12 September, after years of discussions.
 
MEPs will be able to record the 'legislative footprint' of their reports and opinions, no matter which parliamentary committees they belong to. The new step will be voluntary and will be the responsibility of the rapporteur themselves. The 'footprint' document will consist of a form attached to draft reports and opinions, for both legislative and non-legislative files. Until now, no common format has been agreed by the European Parliament.
 
Sylvie Guillaume, the S&D MEP and vice-president responsible for the transparency register who led the discussions to reach this agreement, said:
 
"It's about adding value: this document will allow greater transparency about who is influencing – or seeking to influence – the legislative process.
 
"As we await the European Commission's proposal for an inter-institutional agreement on the transparency register, this step underlines that the 'legislative footprint' is an indispensable addition. This is real progress, especially when we remember that – apart from Latvia and Poland – no other member state has adopted a similar measure so far."
 
S&D co-ordinator on AFCO, Mercedes Bresso MEP, said:
 
"The legislative footprint is very welcome and a positive step for a more transparent Parliament."
 
S&D spokesperson on this issue, Jo Leinen MEP, added:
 
"The introduction of the legislative footprint will greatly improve transparency by disclosing who has been consulted in the legislative process. We will continue to strive for enhanced transparency in the whole EU decision-making process."
 


Les socialistes et démocrates poussent le Parlement européen à plus de transparence  
 
Les eurodéputés auront enfin la possibilité d’indiquer les personnes et contacts qu’ils ont eus pour la préparation de leurs rapports parlementaires. La mesure a été approuvée définitivement le 12 septembre par le Bureau du Parlement européen, à l’initiative de la socialiste française Sylvie Guillaume, après des années de discussions.
 
Les députés pourront ainsi ajouter une « empreinte législative » à leurs rapports et avis, quelles que soient les commissions parlementaires auxquelles ils appartiennent. La démarche sera volontaire et sera réalisée sous la responsabilité exclusive du rapporteur. Cette empreinte consistera en un formulaire annexé aux projets de rapport et d’avis, qu’il s’agisse de dossiers législatifs et non législatifs. Jusqu’à présent, aucun format commun n’avait jamais été retenu par le Parlement européen.
 
Pour Sylvie Guillaume, Vice-présidente en charge du Registre de Transparence, qui a mené les discussions pour faire aboutir ce projet :
 
« Il s’agit d’une valeur ajoutée certaine car cette empreinte permettra plus de transparence sur ce qui influence -ou cherche à influencer- le processus législatif. »
 
« A la veille de la présentation par la Commission européenne d’un projet d’accord interinstitutionnel sur le Registre de Transparence, elle souligne que l’empreinte législative est un complément indispensable. Il s’agit d’un réel progrès si l’on songe que, mis à part la Lettonie et la Pologne, aucun autre État membre n’a jusqu’à présent adopté un tel dispositif. »
 
La porte-parole du groupe S&D pour les affaires constitutionnelles, Mercedes Bresso a ajouté :
 
« L'empreinte législative est une bonne nouvelle qui va renforcer la transparence au Parlement européen. »
 
Le porte-parole du groupe S&D sur ce dossier, l’eurodéputé Jo Leinen a souligné : 
 
« L'introduction d'une empreinte législative va considérablement renforcer la transparence en révélant qui a été consulté au cours de la procédure législative. Nous continuerons à nous battre en faveur de plus de transparence dans les procédures européennes de décision. »
 

Jobs

Westphalia Global Advisory
Government affairs expert
EPHA European Public Health Alliance
Policy Assistant (Air Quality & Health)
ECSEL JOINT UNDERTAKING
Traineeship
European Cyclists' Federation asbl
Intern (Communication)
EASO - European Asylum Support Office
Information Assistant
SABIS® Network schools UAE, Oman, Qatar, and Bahrain
Teacher
Ford Motor Company
Stagiaire (EU Affairs)