Nadiya Savchenko: MEPs send a letter to Vladimir Putin asking for her release

Date

14 Apr 2016

Sections

Europe's East
Justice & Home Affairs

Taustrevicius-web.jpghe Vice President of the ALDE Group, Petras Auštrevičius (Liberal Movement of Lithuania), initiated a letter addressed to the President of the Russian Federation, Vladimir Putin, co-signed by 46 MEPs from 5 political groups in the European Parliament, to protest about the "trial" of Nadiya Savchenko.  

The MEPs regard the verdict against the Ukrainian citizen, military pilot and member of the Verkhovna Rada of Ukraine and the Ukrainian delegation to the Parliamentary Assembly of the Council of Europe, as illegal and fabricated.

They strongly criticise this politically-orchestrated shameful decision of the Russian court and call on the Russian Federation to stop violating international humanitarian law and, in particular, the Third Geneva Convention relating to the Treatment of Prisoners of War of 12 August 1949.

The MEPs remain very much concerned about an extremely fragile state of health of Nadiya Savchenko, particularly after she decided to renew a dry hunger strike, and demand her immediate release.

Note to editors:

The full text of the letter is attached.

ENDS


Les députés ont envoyé une lettre à Vladimir Poutine demandant la libération de Nadiya Savchenko

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral de la Lituanie), vice-président de l'ADLE, est à l'initiative d'une lettre adressée au Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, co-signée par 46 députés de 5 groupes politiques au Parlement européen, afin d'exprimer une vive protestation au sujet du 'procès' de Nadiya Savchenko.

Les députés européens considèrent illégal et fabriqué, le verdict à l'encontre de la citoyenne ukrainienne, pilote militaire et membre du Conseil d'Ukraine et de la délégation ukrainienne auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

Ils critiquent vivement cette honteuse décision politiquement orchestrée du tribunal russe, et demandent à la Fédération de Russie de cesser de violer le droit international humanitaire et, en particulier, la Troisième Convention de Genève relative au traitement des prisonniers de guerre du 12 août 1949.
Les députés européens demeurent très préoccupés par l'état de santé extrêmement fragile de Nadiya Savchenko, particulièrement suite à sa décision de renouveler une grève de la faim, et exigent sa libération immédiate.
 
Note aux rédactions :
 
Le texte complet de la lettre se trouve ci-joint.