EURACTIV PR

An easy way of publishing your relevant EU press releases.

Greece: European Parliament puts Greek government and the Troika under democratic scrutiny

Date

21 Jan 2016

Sections

Euro & Finance
Regional Policy

Leaders in the European Parliament have today approved a proposal by the Liberal and Democrat Group to monitor and scrutinize the implementation of macroeconomic adjustment programmes in countries such as Greece. Parliament's Economic and Monetary Affairs Committee will be tasked with the democratic oversight role. It will be assisted by a Financial Assistance Working Group (FAWG) comprising 30 MEPs, which will follow up on the implementation of the financial assistance programmes in more detail. The working group will hold regular meetings with the four involved institutions (Commission, ECB, IMF, ESM) and the Greek Government. The focus of the working group will be the parliamentary scrutiny of the decision making process.
 
Guy Verhofstadt, leader of the Alliance of Liberals and Democrats for Europe group, wrote to European Parliament President Martin Schulz last July, to find a way to give the European Parliament an oversight role. Mr Verhofstadt called for a “comply and explain procedure” that would oblige the Greek authorities to participate in an exchange of views in the competent committee of the European Parliament, to report on their implementation of the adjustment program. The agreement reached on the working group also commits the European Parliament to an annual parliamentary debate on the state of play regarding the implementation of the assistance programmes.
 
Commenting this morning, Guy Verhofstadt said:
 
verhofstadt hands pray 90.jpg''I am delighted we have today reached agreement on a role for the European Parliament in scrutinising the implementation of the financial assistance programme for Greece. This will strengthen the monitoring of Greek reforms. It also represents a welcome injection of democratic oversight into what is often viewed as an opaque process.''
 
''The European Parliament and elected MEPs can now play the role they deserve in helping to deliver positive change for Greece.''
 
goulard 90.jpgSylvie Goulard, Coordinator for the ALDE Group on the European Parliament's Economic and Monetary Affairs Committee said:
 
"The Economic dialogue was an ALDE innovation that made its way in the economic governance of the EU (6-pack and 2-pack). It has been conceived as a necessary tool to have cross-border and transparent debates about economic policies of Member States that  affect other Member States"
 
"The assessment of the programs, designed by Member States and the "Institutions", must go beyond a pure technical assessment by the "institutions" only. Dialogue is crucial to understand, improve and restore faith among Member States and the trust of citizens. This working group can prove to be useful in restoring part of that lost confidence. It is a place where the assessment, both public and in camera when necessary, will take place and contribute to a better understanding by all parties."
 

ENDS

 

Grèce: le Parlement européen met le gouvernement grec et la troïka sous contrôle démocratique

Les présidents des partis au sein du Parlement européen ont approuvé aujourd'hui une proposition de l'alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE) afin de contrôler et de surveiller la mise en œuvre des programmes d'ajustement macro-économique dans des pays tels que la Grèce. La commission parlementaire des affaires économiques et monétaires aura un rôle de contrôle démocratique. Elle sera assistée par un groupe de travail d'assistance financière (Financial Assistance Working Group - FAWG) comprenant 30 députés, qui assurera le suivi de la mise en œuvre des programmes d'assistance financière de manière plus détaillée. Le groupe de travail organisera régulièrement des réunions avec les quatre institutions concernées (Commission, BCE, FMI, SME) et le gouvernement grec. L'objectif du groupe de travail sera de procéder à un contrôle parlementaire du processus de prise de décision.

Guy Verhofstadt, président de l'ADLE, a écrit au président du Parlement européen Martin Schulz en juillet dernier, afin de trouver un moyen d'accorder au Parlement européen un rôle de surveillance. M. Verhofstadt a réclamé une procédure "se conformer et s'expliquer", qui contraindrait les autorités grecques à participer à un échange de vues au sein de la commission compétente du Parlement européen, de faire un rapport sur leur mise en œuvre du programme d'ajustement. L'accord conclu au sein du  groupe de travail engage également le Parlement européen à organiser un débat parlementaire annuel sur l'état d'avancement de la mise en œuvre des programmes d'assistance.

verhofstadt hands pray 90.jpgS'exprimant ce matin, Guy Verhofstadt a déclaré :

"Je me félicite que nous soyons parvenus aujourd'hui à un accord sur un rôle pour le Parlement européen dans le contrôle de la mise en œuvre du programme d'aide financière pour la Grèce. Cela permettra de renforcer le contrôle des réformes grecques. Cela représente également une part de contrôle démocratique attendu  dans un processus souvent considéré comme opaque.''

''Le Parlement européen et les députés élus peuvent maintenant jouer le rôle qui leur est imparti pour contribuer à des changements constructifs pour la Grèce. ''

Sylvie Goulard, coordonnatrice pour l'ADLE au sein de la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen a poursuivi :

goulard 90.jpg"Le dialogue économique était une innovation de l'ADLE qui a fait son chemin dans la gouvernance économique de l'UE (6-pack et 2-pack). Il a été conçu comme un outil nécessaire afin d'obtenir un débat transfrontalier et transparent sur les politiques économiques des Etats membres qui affectent d'autres États membres."

"L'évaluation des programmes, conçue par les États membres et les 'institutions', doit aller au-delà d'une évaluation purement technique par les 'institutions' seules. Le dialogue est primordial afin de comprendre, améliorer et restaurer la confiance entre les États membres et la confiance des citoyens. Ce groupe de travail peut se révéler utile dans le rétablissement d'une partie de cette confiance perdue. Il procèdera à une évaluation, à la fois publique et à huis clos, lorsque cela est nécessaire, qui contribuera à une meilleure compréhension par toutes les parties."

Jobs

FIDH - International Federation For Human Rights
A FUNDRAISING MANAGER (M/F)
EOC EU Office
EU Policy Officer
EASO - European Asylum Support Office
Research Assistant (AST 4)
PATRIR (Peace Action, Training and Research Institute of Romania)
Administrative & EU Projects Assistant
The European Association of Service Providers for Persons with Disabilities
Project Assistant
The European Association of Service Providers for Persons with Disabilities
Policy Assistant